Mon panier
COVID 19 : Pour plus d'informations sur les livraisons, cliquez ici.

Faites des paires !

Faites des paires !

Aujourd’hui, on vous parle pas de la fête des pères ni de la livraison en 2h si vous habitez Nogent-le-Rotrou. Dommage hein ? On va plutôt vous parler des spécificités de la fabrication de Jorge, notre confectionneur de sneakers installé près de Porto.

Faites des paires !

Aujourd’hui, on vous parle pas de la fête des pères ni de la livraison en 2h si vous habitez Nogent-le-Rotrou. Dommage hein ?

 

On va plutôt vous parler des spécificités de la fabrication de Jorge, notre confectionneur de sneakers installé près de Porto.

 

D’abord, ce qui nous a donné envie de bosser avec Jorge plutôt qu’avec un autre, c’est qu’il ne fait que de la sneakers et c’est assez rare pour le souligner.

 

Du coup, quand on lui a expliqué qu’on voulait développer une sneakers exceptionnelle, qui soit belle et qui tienne dans le temps, il s’est tout de suite pris au jeu.

Résultat, on a bossé avec lui sur les plus belles finitions qu’il est possible d’avoir sur une sneakers. Pas un détail n’est laissé de côté.

 

Petit topo :

Montage Stroebel = Souplesse

Il y a plusieurs manières de monter une sneakers. Et le montage Stroebel, c’est la Rolls du montage. C’est même pas nous qui le disons, c’est le site Podologue-Paris.com : “Ce montage offre le meilleur compromis entre maintien et souplesse.” Bim.

 

C’est assez technique et un poil relou donc on va la faire courte mais en gros, l’idée, c’est que la semelle intérieure est directement cousue à la partie supérieure de la chaussure.

 

La beauté avec le Stroebel, c’est que ça évite de mettre plusieurs couches de colle qui ont tendance à rigidifier la pompe au début et à se décoller à la fin. Donc ce montage la rend plus souple, plus confortable et plus résistante. Malinx.

Fixation de la semelle

Notre objectif, c’était que la semelle Margom dont on vous parlait la semaine dernière ne puisse jamais se décoller du reste de la pompe, mais genre vraiment jamais. Du coup, la semelle est d’abord collée, puis cousue à la main avec un câble de remonte-pente.

 

 

Petit détail technique : avant de coller la semelle, les ouvriers viennent « limer » la partie du cuir qui sera en dessous, sans l’abîmer, pour que la colle y adhère mieux. Finition manuelle en somme.

 

Et pour les coutures, on a évidemment opté pour des points très serrés pour une meilleure tenue.

Pas de bord franc

Sur beaucoup de sneakers, les bordures de cuir sont franches, c’est-à-dire que le cuir est juste coupé sans la moindre finition. Le résultat est pas très gênant au premier abord mais rapidement, le cuir s’effiloche un peu et surtout, cette partie du cuir va accumuler la saleté ce qui est plutôt gênant, surtout sur une paire blanche.

 

Avec Jorgy, on a choisi d’avoir que des finitions clean. Celle du haut est une finition dite anglaise où on applique une longue bande de cuir pour un résultat plus propre. Et pour les parties inférieures, les ouvriers plient le cuir avant de coudre pour que la finition soit impec.

 

Et en plus d’améliorer la longévité du produit, ça a de la gueule.

Coques de renforts

Pour l’avant de la chaussure et le côté des talons, Jorge nous a conseillé de mettre des coques de renfort pour solidifier la pompe. Comme pour tout, il y a différentes qualités et épaisseurs de coques. On lui a demandé les plus épaisses car ça a 2 avantages :

 

1. Ça évite que la chaussure se déforme ;

2. Ça limite les effets de craquèlement du cuir.

Anneau de renfort

On vous avait posé la question pour les anneaux de renfort et vous avez été une large majorité à en vouloir. Alors on s’est exécuté en choisissant des beaux anneaux couleur canon de fusil.

 

Au-delà de l’aspect pratique évident, ça donne aussi beaucoup de caractère à la pompe. Excellent choix messieurs.

 

Et on est même allé plus loin en mettant 2 anneaux d’aération pour éviter les coups de chaud.

Voilà, on a fait le tour en prenant bien soin de ne pas vous montrer l’intégralité de la pompe. C’est comme ça et c’est tout. Peut-être que vous y aurez droit la semaine prochaine, qui sait...

 

Obrigado amigos !

Asphalte

Découvrir la pièce