Mon panier
COVID 19 : Pour plus d'informations sur les livraisons, cliquez ici.

La recette pour des bonnes sneakers

La recette pour des bonnes sneakers

Comme pour n’importe quel cupcake arc-en-ciel, il faut commencer par sélectionner les bons ingrédients pour créer un bon produit et c’est de ça qu’on va parler aujourd’hui : des composants pour une bonne sneakers.

La recette pour des bonnes sneakers

Comme pour n’importe quel cupcake arc-en-ciel, il faut commencer par sélectionner les bons ingrédients pour créer un bon produit et c’est de ça qu’on va parler aujourd’hui : des composants pour une bonne sneakers.

 

Ça fait maintenant 3 mois qu’on apprend tout sur la confection d’une sneakers en rencontrant fournisseurs de cuir, fabricants de semelles et confectionneurs.

Dur à cuir

Quand on cherche un bon cuir, on se rend rapidement compte que tous les doigts pointent dans la même direction : c’est en Italie que ça se passe pour la qualité.

 

On est donc allé prendre un max d’expressos chez des dizaines de fournisseurs. En leur demandant à chaque fois de nous recommander leurs meilleurs cuirs pour monter des prototypes.

 

Comme c’est ce que vous nous avez demandé dans le questionnaire, on voulait un cuir qui ait une excellente tenue dans le temps, qui plisse et craquelle un minimum, mais qui soit aussi très confortable.

 

Et comme il y a pas vraiment de secret pour tester une chaussure en cuir, on les a portés. Tous les jours. Ça fait des mois qu’on ne porte plus que des prototypes de sneakers blanches dans l’équipe. Nos autres pompes font la gueule.

 

Finalement, le cuir qui a le moins marqué à l’usage, c’est celui de chez Mastrotto, qui est un gros fournisseur de cuir italien à la très bonne réputation : tous les confectionneurs avec qui on a discuté le connaissent et apparemment, la qualité est toujours au rdv.

 

Sur la recommandation de Jorge, notre fabricant, on a pris un cuir de vache pleine fleur épais et résistant.

 

Mais une question s’est posée rapidement. Cuir lisse ou grainé ? Et si on a choisi grainé, c’est pour 2 raisons :

1- Dès qu’on a parlé à Jorge du problème de plissage du cuir, il nous a conseillé de taffer avec un cuir grainé, qui aura une meilleure tenue et sur lequel le marquage sera plus discret. Merci du conseil Jorgy.

 

2- En testant les 2 types de cuirs sur des prototypes, on n’a plus du tout hésité, le cuir grainé fait passer la paire d’un style basique à un style stratosphérique. Ça a vraiment de la gueule et ça différencie vraiment ces sneakers de celles qu’on a déjà tous aux pieds.

Le nappage Margom

Pour la semelle, les puristes peuvent dormir tranquille, on va travailler avec Margom, les rois de la semelle. Encore des Italiens, mais branchés caoutchouc cette fois.

 

Les plus belles marques de sneakers au monde bossent quasiment toutes avec des semelles de chez Margom et on a vite compris pourquoi.

 

Margom a travaillé ses semelles pour une ergonomie maximale dans un caoutchouc méga-résistant. Avec ça, on vous invite à faire le tour du monde à pieds, promis elles seront comme neuve a l’arrivée. Pas de trou, pas d’affaissement, solide comme un rock le bazar.

Une doublure de (non) porc

Pour la doublure, là encore faut pas lésiner. Beaucoup de vos sneakers sont doublées avec du cuir de porc. 2 défauts avec ça, c’est moins confort car plus rêche et donc moins doux et, surtout, ça fait transpirer. On vous a mis un cuir de vache a la place, bien plus quali. C’est cadeau.

Ficeler le tout

Pour les lacets, on avait 2 options :

 

· Classique, en coton non waxé

· Quali, en coton waxé

 

Pas de surprise, on a choisi la 2ème option : c’est plus résistant, moins salissant, plus beau. Le genre de choix pas trop compliqué à faire.

La semelle surprise

Pour la semelle intérieure, alors là, on vous a gâté les p’tits potes. Déjà, on en voulait une qui soit amovible car vous êtes hyper nombreux à nous avoir demandé ça dans le questionnaire, pour pouvoir mettre vos semelles orthopédiques.

 

Ensuite, on voulait un effet Waouh au moment de l’enfilage de la pompe. Du coup, Jorge nous a présenté les différentes qualités et nous a mis une semelle en silicone injecté. Le silicone à l’intérieur du cuir donne une sensation moelleuse lorsque vous battez le pavé.

C’est tout confort, ça devrait vous plaire.

 

Ce p’tit shopping a l’air simple comme ça, mais ça prend quand même 3 mois full time.

 

On est allé bosser avec Jorge, notre confectionneur, sur le montage de la pompe, à l’usine qui se trouve à côté de Porto.

 

Mais ça, c’est pour la semaine prochaine...

 

Peace

Asphalte

Découvrir la pièce