Mon panier

Le problème avec les Sneakers ...

Ça y est, c’est bon. On a décortiqué vos 3500 réponses à notre questionnaire sur les sneakers.

 

C’était long, mais on s’est bien marré. “J’ai pas de snickers, je préfère les mars », est notamment dans le top 3 des meilleures vannes de France.

 

Mais vous nous avez surtout donné un tas de très bons conseils. Ce qu’il en sort, c’est que vous avez un paquet de défauts sur vos pompes. C’était déjà le cas sur le pull et la chemise mais alors là, c’est le feu d’artifices ! On a du taf.

 

Du coup, voilà le portrait-robot de la pompe que vous attendez.

Cuir-Moustache

Pour 40% d’entre vous, la matière est LE truc le plus important.

 

Vous voulez pratiquement tous des sneakers en cuir. Celles en toile sont visiblement beaucoup trop fragiles, à base de doigt de pied qui troue le dessus de la pompe.

 

Et il vous faut un cuir qui garde longtemps sa couleur et qui soit assez résistant pour ne pas trop être marqué quand vous vous prenez les pieds dans l’escalator.

 

On a donc contacté masse de fournisseurs de cuir et on fait des crash-tests maison pour sélectionner le plus résistant.

Une semelle qui tient la route

C’est le deuxième truc qui revient le plus, à 37% des suffrages. Les semelles sont souvent problématiques pour 2 raisons :

 

1. La semelle se décolle du reste de la sneakers quand elle n’est pas cousue au cuir. Psychologiquement, c’est à peu près le même effet qu’une braguette qui s’ouvre seule. Ça rend juste fou.

2. La semelle est trop fine, ce qui a un double effet: elle se troue en dessous ou pire, le talon s’affaisse et rend la pompe hyper désagréable à porter.

 

Là aussi, on est en contact avec plusieurs fabricants de semelle. On choisira évidemment la plus costaude...

 

 

Des finitions bétons

Bon après évidemment, il y a tous les détails qui rendent dingue:

 

- les lacets qui craquent

- les œillets des lacets qui s’agrandissent

- les coutures qui sautent

- la languette qui part sur le côté

- la semelle fixe à l’intérieur qui empêche de poser une semelle orthopédique

Et on en passe...

C’est bien. Mais c’est cher

Ce qui ressort aussi, c’est que beaucoup d’entre vous disent n’avoir pas encore trouvé de paire de bonne qualité à un prix décent.

 

Et pour être tout à fait transparent, nous non plus. Sinon on aurait fait un autre produit. Logique.

 

En analysant le marché, ça tourne rapidement autour de 200/300 balles pour une belle sneakers. Ça fait mal quand même.

Voilà les ptits pères, on bosse là-dessus et on revient vers vous dès qu’on a des news. Des protos sont en cours dans différentes usines grâce au brief que vous nous avez aidé à créer.

 

Un grand merci encore pour toutes vos réponses, c’est toujours hyper constructif et nous permet de sortir la tête du guidon et de faire les meilleurs choix.

 

Aller ciao bonsoir.

Asphalte

Découvrir la pièce