Mon panier

Guide d'entretien du Col Roulé

Guide d'entretien du Col Roulé

Quelques conseils pour bichonner votre pull.

CHAPITRE 1 - COMMENT LAVER VOTRE COL ROULÉ ?

1 – Lavage en machine

Ce Col Roulé, on l’a fait pour que vous puissiez le mettre en machine sans prendre le risque de retrouver la version pour enfant en le sortant. Mais ça ne veut pas dire qu’on peut faire n’importe quoi, attention, ça reste de la laine. Donc un lavage à froid sur le programme laine, c‘est le top.

Vous pouvez le passer en machine à 40 degrés grand max, mais on vous conseille tout de même de ne pas dépasser la barre des 30°C.

Pour l’essorage, on vous conseille de régler la machine à 1000 tours maximum. Vous avez même le droit de mettre une cuillère à café d’adoucissant si vous voulez rendre votre pull encore plus doux.

2- Séchage

Même si la laine TopWash de votre pull résiste au séchage en machine, il aura un mauvais impact sur lui à la longue. On vous conseille donc de laisser votre pull sécher à l’air libre, idéalement à plat et en tout cas JAMAIS sur un cintre car ça pourrait le déformer.

Il existe un objet assez cool qui coûte 12€ sur Castorama et qui est pratique pour étendre ses pulls.

3 – Repassage

Le repassage est indispensable si vous souhaitez que votre pull soit comme neuf après chaque lavage. Vous pouvez le repasser à fer moyen (pas à fond mais pas non plus trop bas) et n’hésitez pas à balancer un peu de vapeur, ça lui fera plaisir.

4 – Enfilage

Mettre un col roulé c’est tout un art. Enfin surtout si vous voulez le garder longtemps. D’abord on passe la tête dans le col et ensuite on enfile les bras.

Pourquoi on le précise ? Parce que d’une, ça évitera que vous tiriez sur le col en l’enfilant et comme ça vous ne risquez pas de l'abîmer. Et de deux, parce que c’est quand même beaucoup plus pratique pour trouver la sortie et ça vous évitera de rester coincé dans le noir.

CHAPITRE 2 - QUE FAIRE EN CAS DE PÉPIN ?

1 - Peluches

Ce Col Roulé, on l’a fait dans un point de tricot hyper dense et serré : le point Milano. Il lui donne de la robustesse et la maille est bien tenue pour qu’elle peluche le moins possible. Mais la laine reste de la laine, ça peut pelucher de temps en temps. Zéro panique, ce n’est pas irréversible, loin de là. En fait, une fois que le pull peluche dans une zone et qu'on retire les peluches, elles ne reviennent plus. Pour les enlever, vous pouvez utiliser vos doigts, ou des lames de rasoirs si vous êtes agile mais le top, c’est d’acheter un rase-peluches. Ça vaut 12 € et vous servira des années, pour tous vos pulls. Vous serez surpris à quel point c’est efficace et le pull ne risque rien du tout. Nous on utilise celui-là et il est top.

2- Poussières accrochées sur le pull

La maille est une matière qui a tendance à retenir les poussières qui volent. Si c’est pas gênant sur les couleurs claires, ça peut l'être un peu plus sur les couleurs plus foncées. Pour cela, on a un seul conseil : achetez-vous un enlève poussière. Pareil que pour le rase-peluches, ça coûte 3 € et ça vous servira pour tout. Celui là est très bien, testé et approuvé et en plus vous le trouverez dans toutes les grandes surfaces !

3 – Fil tiré

À nouveau, on a tout fait pour avoir une maille dense et lisse pour éviter que votre pull ne se chope dans tous les clous. Si jamais un fil se fait malgré tout la malle, surtout ne le coupez pas. Soit vous êtes agile et à l’aide d’une aiguille vous le chopez par en-dessous pour le faire passer à l’intérieur du pull, soit vous le posez chez un retoucheur il vous fera ça en 2 minutes chrono. Mais évitez de laisser traîner ça trop longtemps car cela endommagera un peu plus le pull et finira peut-être en trou plus gros.

Si jamais vous avez le coude pointu et qu’un trou se forme, c’est pareil, ne traînez pas, allez chez un retoucheur rapidement avant que ça empire. Il vous fera un point de couture et ça ira très bien. D'ailleurs, si vous n'avez pas encore trouvé le vôtre, on a une carte des retoucheurs juste là sur laquelle on vous a mis quelques bonnes adresses.

Conclusion

Même si on a pensé à tout pour allonger au max la durée de vie de votre pull, ça reste un vêtement en maille, qui est une matière souple, très agréable à porter mais toujours plus fragile qu’une toile de Barbour par exemple. Si vous voulez que ce pull dure une vie, et il en a le potentiel, il aura juste besoin de petites attentions de temps en temps pour arriver à vous emmener loin.

Tout est clair ? Si ce n’est pas le cas, un petit mail à help@asphalte-paris.com et on répond à vos questions !

Vous pouvez aussi suivre notre évolution et nos nouveaux projets sur notre page Facebook, notre Instagram et notre site web.

A très vite,

La Team Asphalte

FR
FR