Shopping Cart
Delivery to the UK, Germany, Spain and Italy for 9€ with free returns and exchanges.

Le Jean Ultime

C'est le retour de notre champion du monde dans quelques jours, le Jean Ultime revient pour tout péter.

La première version de ce jean est sortie il y a un peu plus de 2 ans. C'est un produit qu'on était tous (vous et nous) très impatients de voir débouler dans le vestiaire Asphalte.

On va prendre quelques minutes pour se rappeler les étapes du développement de ce bon vieux jean.

Pour ceux qui n’ont pas le temps de rentrer dans le détail parce qu’ils ont visioconférence dans 2 minutes et 27 secondes, voilà une petite vidéo pour vous résumer l’engin dans les grandes lignes. Ensuite on rentre dans le dur.

Mayday

Le premier questionnaire sur le jean, on l’a envoyé mi-2017. Ça fait donc un peu plus de 2 ans qu’on est dessus.

A l’époque, vous étiez 4000 à nous dire ça :

  1. 932 nous parlaient des déchirures à l’entrejambe. Quand même.
  2. 895 mentionnaient une coupe pas terrible, dont 170 pour qui les cuisses sont systématiquement trop fittées sur les coupes semi-slim.
  3. 710 trouvaient que la toile s’use trop rapidement, notamment au niveau des délavages et des trous qui se forment.
  4. Les sacs de poche qui se trouent pour 267 personnes et sont pas assez profonds pour 101 d'entre vous.
  5. La toile n’est pas confort, mais alors pas du tout pour 227 personnes.

Et on avait été choqués de voir que près de 25% d'entre vous devenaient fous parce que leurs jeans craquaient à l'entrejambe hyper vite. Pour tout vous dire, c’était la première fois qu'on avait une proportion aussi importante sur un seul et même problème.

À part ça, vous vouliez une toile robuste, des beaux délavages et une belle coupe ajustée mais pas trop.

Asphalte Le Jean Ultime

Pourquoi le selvedge ?

Pour la toile, votre cahier des charges était le suivant : un tissu plutôt épais, selvedge, avec un grain particulier pour lui donner une belle patine.

Pourquoi autant de demandes sur le selvedge ? On ouvre une petite parenthèse historique pour ceux que ça intéresse.

Asphalte Le Jean Ultime

En deux mots, après la deuxième guerre mondiale, les Japonais se sont imprégnés de la culture populaire américaine, dont le jean était le symbole. Donc ils importaient leurs jeans des US principalement. Mais au moment où les Américains ont découvert qu’ils pouvaient faire beaucoup plus de denim et moins cher en faisant des toiles qui avaient moins d'aspérités et de caractère, les Japonais qui étaient tombés amoureux du denim ont racheté les vieux métiers à tisser selvedge des Américains, et ont commencé à faire leurs toiles eux-mêmes. 

Ces métiers selvedge ont plusieurs particularités :

  • En un jour, ils peuvent produire 50 mètres de tissus versus 350 mètres sur une machine industrielle ;
  • Le tissage artisanal donne au tissu des aspérités qui créent un cachet inimitable à la matière et à son futur délavage ;
  • La lèse (largeur du rouleau) est étroite et a toujours un liseré sur le côté, qui dans la grande majorité des cas est blanc et rouge, comme sur le nôtre.
Asphalte Le Jean Ultime

Sur ces vieilles machines, ça tisse moins fort, mais ça envoie plus lourd. Avec ces irrégularités, la patine du jean devient de plus en plus belle avec le temps.

C'est pour toutes ces raisons que vous étiez nombreux à nous le demander et on était les premiers à vouloir en trouver un très bon.

Mais chez qui du coup ?

Parmi des dizaines de toiles qu'on a reçues, on a fini par tomber sur la toile de Collect, marque appartenant au mythique Japan Blue group.

Cette toile, ils la font faire dans un atelier d’une dizaine de personnes qui s’appelle Shinya, installé en plein coeur de la région du denim : Okayama.

C’est dans cette région, autour de Kojima, que tous les meilleurs denims japonais sont fabriqués.

Du coup, on y est allés et ça vaut le coup d’œil.

Asphalte Le Jean Ultime

C'est ici que Etsuko Satou, une Japonaise absolument passionnante, nous a raconté qu'elle et son mari étaient dans les premiers au Japon à faire tourner un métier à tisser selvedge Toyota au début des années 80. Larme à l'œil.

Depuis 40 ans, c'est dans cet atelier que sont tissés les selvedges des plus belles marques de denim japonais. Et depuis 2 ans, ça tisse aussi pour Asphalte et pour vous.

Épaisseur et confort

Pour notre jean, on a choisi un poids de 14oz. C'est costaud.

En général, les jeans sont plutôt autour 11-12oz mais ça peut aussi monter très haut sur certaines marques japonaises, jusqu'à 20 oz.

14oz nous semble être le bon poids pour une toile qui a de la gueule, un joli tombé mais qui reste confortable.

Asphalte Le Jean Ultime

Le confort, d'ailleurs c'est souvent problématique parce que la toile de denim brute est hyper raide et ça peut être un enfer à porter pendant plusieurs semaines.

Pour résoudre ce problème et pour partiellement résoudre le problème de déchirure à l'entrejambe, on a décidé de mettre 5% de polyuréthane dans la version brute de notre jean.

Ça lui donne plus de confort, sans pour autant lui donner l'aspect stretch vraiment pas agréable que donne l'élasthanne. Il garde son aspect un peu cartonneux et se patine exactement comme un 100% coton.

Asphalte Le Jean Ultime

 

En fait, les jeans se déchirent généralement à l’entrejambe à cause du frottement des cuisses. Donc à moins de ne pas marcher avec, c’est un peu normal que ça se déchire au bout d’un moment. 

Mais pour repousser l'échéance au maximum, comme on vous l'a dit, on a pris une bonne toile japonaise de 14oz. C’est assez épais pour qu’il dure un moment sur vos jambes. Normal : plus la toile est épaisse, plus elle a de chances de durer longtemps.

Pour être sûr de ne pas se tromper de toile, on a fait passer des tests de résistance, et la nôtre a une note de 4,5 sur 5 aux frottements. Ce qui est plutôt pas mal. Donc l’usure aux fesses, aux poches et à l’entrejambe devrait prendre plus longtemps que sur un jean plus fin.

L'autre manière de lutter contre le problème de déchirure à l'entrejambe se joue niveau patronage et confection. Transition parfaite vers le prochain paragraphe.

 

Confeccao

Une fois tissée, la toile est envoyée chez notre partenaire pour la confection de nos jeans : CM Borges.

Asphalte Le Jean Ultime

Leur usine se trouve au Portugal, où on a décidé de rapatrier la quasi-intégralité de nos confections.

Plusieurs choses nous ont poussés dans cette direction :

  • La volonté de privilégier des productions les plus proches de la France pour avoir le moins d'impact CO2 possible,
  • La qualité de confection et d'échanges qu'on entretient avec nos partenaires portugais depuis le début,
  • La proximité et donc la facilité à aller rendre visite très régulièrement à nos confectionneurs, où une personne de notre équipe produit se rend désormais 1 à 2 fois par mois (hors covid évidemment) pour voir si tout roule.

D’ailleurs, vous avez peut-être remarqué mais on a décidé de nommer tous nos fournisseurs et fabricants depuis quelques mois. L'idée est de montrer qu’on n’a rien à cacher et pourquoi pas d'aider ceux qui le veulent à trouver de bonnes usines qui acceptent de bosser en précommande. C'est cadeau.

Passement de jambe

Pour revenir à l'entrejambe, une des solutions qu'on a trouvées pour diminuer le frottement, c'est de faire un montage de jambe rabattu et surpiqué.

Ce montage permet une optimisation du nombre de couches sur la couture de l'entrejambe. Au lieu d'avoir 4 couches de tissu comme dans le cas d'un montage en bras déporté, on n’a que 2 couches et on réduit les frottements à l’entrejambe. On n’est évidemment pas les seuls à faire ça, on peut retrouver ce montage sur d'autres jeans de qualité mais c’est assez important pour être souligné. 

Couture intérieure de jambe Jean ultime

Clou du spectacle, on a rajouté une couture super balèze qu’on appelle un bartack, à l’endroit où les pièces de jeans se rejoignent à l’entrejambe, pour renforcer le bazar et prendre soin du vôtre.

Et enfin, on a taffé longuement sur le patronage de la fourche pour donner du confort dans cette zone qu’on peut qualifier de fort sensible.

Coupe des champions

Parlons-en de cette coupe, parce que visiblement c'était le deuxième point bloquant dans le questionnaire.

Vous en vouliez une ajustée, alors c’est ce qu’on a fait. Mais c’est un peu comme demander une baguette bien cuite mais pas trop, ça veut tout et rien dire.

Alors la coupe du nôtre, elle s'est affinée d'années en années, pour vous satisfaire chaque fois un peu plus. 

Evidemment, vous avez tous des morphologies différentes, alors ce n’est pas évident de faire une coupe parfaite pour tout le monde. Donc ce qu’on a fait, c’est qu’on a fait appel à 2 modélistes, on a fait essayer le jean à un maximum de morphologies différentes, et on pense être arrivés à destination.

En gros, on a essayé de vous donner du confort à l’entre-jambe et à la cuisse, en resserrant légèrement le bas du pantalon pour ne pas qu’il tombe tout droit. C’est la troisième version de cette coupe, la première année il était un poil trop slim, la deuxième année un poil trop large, mais là on est pile entre les deux.

Donc ça devrait rouler.

Pour ceux qui ont déjà une des 3 versions, voire même les 3, on est pile entre la V1 et la V2. Et c'est exactement la même coupe que la V3.  Il est un poil moins slim que notre première version, et un poil moins large que notre 2ème version.

Pour ceux qui n’ont ni l’une, ni l’autre, prenez juste votre taille habituelle et vous serez bien dedans. Et au pire : échanges et retours gratuits, comme d'habitude.

D’ailleurs voilà le guide des tailles :

Guide des tailles

Pour les couleurs, vous aurez le choix parmi ces 4 petites beautés :

Brut, c’est ce qu’il était en partant du Japon.

Asphalte Le Jean Ultime

Rinse, la toile lavée légèrement pour lui donner une main plus souple.

Asphalte Le Jean Ultime

Stone, la toile un peu plus délavée pour un look plus vintage.

Asphalte Le Jean Ultime

 

Mais surtout, le petit nouveau de cette année, c'est le Jean Blanc ! Pour lui, la toile vient de chez Nihon Menpu, un autre tisseur japonais qui a de la bouteille. Il est plus osé, mais on espère que les plus courageux d'entre vous s'y aventureront. On n'a commandé de la matière que pour en faire 500 pour cette année. Juste pour voir s'il vous plait déjà. 

Jean ultime blanc

Le Rinse, le Stone et le Blanc sont eux fabriqués avec un tissu 100% coton car le lavage assouplit un peu la matière si bien qu'on n'a pas besoin d'y mettre du polyuréthane.

Un petit mot sur le lavage d'ailleurs. Il est certifié OEKO-TEX fait chez IVN au Portugal, un atelier spécialisé à quelques kilomètres de notre confectionneur. L'équipe produit est allée lui rendre visite et a pu observer tout ce qu'ils ont mis en place pour le traitement des eaux, qui est généralement le problème n°1 dans le délavage des jeans.

100% de l’eau qu’ils utilisent est recyclée, dont 50% qui tournent en circuit fermé. Ça veut dire qu’ils utilisent 2 fois moins d’eau qu’un délaveur classique.

On a d’ailleurs demandé à certains des clients du jean V1 de nous envoyer des photos de ce jean qu’ils portent depuis 2 ans maintenant, et on a reçu de très belles patines. En voilà quelques-unes : 

Patine du Jean ultime 2 ans après

Évidemment, c’est un vêtement. Ce n’est ni une science exacte ni une armure en ferraille. Tout ce qu’on vous explique ici, c’est qu’on a tout fait pour qu’il dure le plus longtemps sur vos jambes, du choix de la matière à la confection.

Zoom en profondeur

Pour les finitions, notre styliste s'est fait plaisir avec une avalanche de détails.

  • Les rivets qui laissent ressortir un bout de matière : ils sont bien résistants et très stylés.
Asphalte le Jean Ultime
  • Les poches arrière légèrement asymétriques et décalés qui donnent du cachet au fessier.
Asphalte le Jean Ultime
  • Les boutons en zamac avec logo Asphalte.
Asphalte le Jean Ultime
  • Le jacron (patch en cuir) avec un marquage logo et une inscription en japonais que seuls les vrais comprendront.
Asphalte le Jean Ultime
  • Et bien sûr, l'inévitable point de chaînette qui assure une couture belle et robuste en bas de jambe.
Asphalte le Jean Ultime

Dernières infos

Niveau pratique, cette fois, on va faire une précommande d'un mois à partir de ce mardi 12 mai, 10h.

Donc n’hésitez pas à faire passer le mot à vos potes, ils auront le temps de voir venir. D’ailleurs, on a créé un programme de parrainage accessible à nos clients pour que vous vous y retrouviez aussi. Tout est sur votre compte client, si vous avez envie de parler de nous autour de vous, ce sera le moment.

Et vous connaissez la règle, premiers arrivés, premiers servis puisqu'on aura plusieurs batchs de production et de livraison.

Les premiers 1500 jeans seront livrés mi-juillet, ensuite ce sera fin juillet pour les suivants.

Niveau prix, on ne change pas, on est toujours à 99 euros.

Et niveau taille on démarre au 27, et on va jusqu'au 36. Donc il y en aura pour tout le monde.

Ça va être du solide et si vous voulez être dans le premier train faut s'inscrire là.

On espère que vous êtes prêts. Sinon la team est là pour répondre à vos questions, c'est juste en dessous.

Cœur avec les jambes.

ASPHALTE

EN
EN