Shopping Cart
Delivery to the UK, Germany, Spain and Italy for 9€ with free returns and exchanges.

Pour être honnête, l'année a été plus compliquée qu'on ne le pensait.

Vous vous en souvenez peut-être, mais l'année dernière, on se posait des questions sur la manière de faire évoluer Asphalte. Du coup, on a fait pas mal de tests pour comprendre deux choses : 

  - La place du stock dans notre offre.

  - Le nombre de lancements à faire par mois.

Voilà comment ça s'est passé.

Stock Exchange

D'abord, le stock.

Mettre plus de stock disponible en ligne quand on a de la croissance, ça parait cohérent. En tout cas, c'est ce qui se fait généralement.

Donc on a tenté de le faire en début d'année dernière. À la fin des précommandes, on commandait un peu plus de stock sur les pièces mises en ligne histoire de pouvoir les vendre quand on aurait livré toutes les précommandes.

Ça a provoqué deux choses.

D'abord, on a commencé à se retrouver avec du stock sur les bras. Chose à laquelle on n'était pas habitués.

Mais surtout, on s'est retrouvés à vendre un produit plus cher que le prix qu'on considère être le bon : celui de la précommande. On a fait de la pub sur ces produits pour qu'ils trouvent preneurs chez des nouveaux clients, mais on n'aimait pas l'idée que quelqu'un nous découvre par le stock, plutôt que par une précommande.

Résultat du test : il ne faut surtout pas qu'on tombe dans ce panneau.

C'est beaucoup trop tôt pour s'engouffrer dans cette brèche dangereuse. Le stock implique trop de frais, d’espace, et un flux quotidien complexifié pour la logistique. Trois éléments qui poussent le prix final du produit vers le haut. Or, ce n'est pas la direction qu'on veut prendre.

On a donc décidé de rester focalisés sur la précommande avec toujours un poil de stock en plus, juste de quoi faire les échanges de taille pour tout le monde et satisfaire les clients qui veulent racheter une autre couleur.

Mine de rien, c'est un gros choix. On ne veut pas devenir une marque de fringues comme les autres. On veut être votre marque de fringues attitrée, celle dans laquelle vous pouvez avoir confiance sur le rapport qualité-prix final.

Et pour que ce rapport qualité-prix soit optimal, pour nous, ça doit passer par la précommande.

Quand il y en a pour un, il y en a pour deux.

Deuxième test : le nombre de lancements à faire chaque mois.

En décembre dernier, on s'est dit qu'il fallait lancer un seul produit par mois. On pensait que ça permettrait de simplifier l’offre, d’augmenter le volume par précommande, et d'éviter de vous saouler avec des lancements tous les 4 matins.

Donc c'est ce qu'on a fait au début de l'année 2019.

Résultat du test : ça a fait tout le contraire.

Une fois que vous êtes au courant d'un lancement, et que vous avez pris votre décision de précommander ou de ne pas précommander, pas besoin de garder le produit en ligne des plombes.

Si un produit marche bien ou ne marche pas, ça n'a rien à voir avec le fait qu'il reste en ligne longtemps. C'est parce que vous en voulez, ou que vous n'en voulez pas, c'est tout. Donc cette stratégie de ne faire qu'un lancement par mois n'a pas fait augmenter le volume de pièces vendues. Au contraire, ça a pas mal ralenti la machine Asphalte.

En plus, on a compris qu'en faisant ça, on perdait 3 vertus liées à un lancement produit :

  1 - Chaque produit est différent et s'adresse à des gens différents. Donc chaque lancement est l'occasion de faire tester Asphalte à de nouvelles personnes. Or, vous le savez, notre mission n'est pas d'être une marque exclusive, mais au contraire de rendre la qualité accessible à tout le monde.

  2 - Chaque produit lancé est un pas de plus vers notre objectif : construire un vestiaire masculin complet de vêtements aboutis, beaux, durables et accessibles. Et vous comme nous, on est pressés d'y arriver.

  3 - Lancer des produits soutient notre croissance et notre croissance nous donne les moyens d'améliorer nos produits et notre service. La croissance nous permet par exemple de recruter des profils plus expérimentés, d'investir dans des recherches et tests matières, de faire plus de prototypes, d'ajouter des services côté livraison, d'améliorer le site. Bref, d'améliorer Asphalte.

Après les 3 premiers mois, début 2019, avec un seul lancement par mois, il fallait se rendre à l'évidence, cette stratégie n'était clairement pas la bonne. Donc on a voulu accélérer le développement de nouveaux produits.

Sauf qu'un bon produit, ça ne se fait pas en 3 jours. Donc, entre l'idée et la réalisation, il s'est passé 9 mois.

9 mois pendant lesquels on a renforcé l'équipe produit, et pendant lesquels on en a aussi profité pour changer de ville et d'aller s'installer à Bordeaux. Tranquille.

L’accélération

Depuis septembre 2019, on a donc accéléré le nombre de lancements, toujours avec la même vision produit.

On ne sort que des produits validés par vous, testés en labo et sur nous.

Et on garde cette approche de ne faire que très peu de références différentes par catégorie de vêtement. Ça n’a par exemple aucun sens pour nous d'avoir 10 références de jeans et 40 de chemises dans notre gamme. Avoir 1 bon jean, 2 bons pulls et 5 chemises, c'est déjà Byzance.

Depuis septembre, on a été sur un rythme d'environ 3 lancements par mois, on va rester sur ce rythme début 2020 puis sans doute accélérer progressivement au fil des mois.

Attention, truc super important. Le but de ces lancements, ce n'est surtout pas de vous faire dépenser et consommer plus. Encore une fois, ce qu'on veut, c'est convaincre des milliers voire des millions de Français que la manière qu'on défend de consommer et de produire des vêtements a du sens. Et chacun de nos lancements est l'occasion de le faire.

D'ailleurs, on l'a vu dans nos chiffres ces derniers mois, ajouter des lancements ne vous fait pas dépenser plus, ça vous rend juste plus nombreux à nous faire confiance.

Donc attendez-vous à voir débarquer pas mal de petits nouveaux dans les 6 prochains mois.

Petite info pratique au passage : si vous ne l'avez pas encore remarqué, notre page "À venir" est devenue un calendrier. Comme ça vous pouvez avoir une idée de ce qui va sortir dans les prochains mois. Pour le moment, il n’y a que les dates des rééditions et des arrivées en stock, mais on va bientôt ajouter les nouvelles pièces.

À part ça ?

En plus de ça, 2020 sera sans doute l'année de nos premières rencontres physiques, entre vous et nous. Depuis le temps qu'on s'envoie des textos, il serait temps, vous ne pensez pas ?

On brûle d'envie d'organiser nos premières boutiques éphémères pour venir à votre rencontre et vous faire essayer nos fringues en vrai. Alors on va se pencher sur le sujet pour organiser ça au plus vite.

On a aussi beaucoup discuté et réfléchi en interne ces derniers mois sur notre vision du marché, de l'avenir de la mode et le rôle d'Asphalte là-dedans. On vous a prévu un article à ce sujet, et même une petite vidéo, qu'on vous enverra dans quelques jours.

Ça va nous permettre d'ancrer notre mission, de la rendre plus claire pour vous, pour ceux qui ne nous connaissent pas encore, mais aussi pour tous nos partenaires, fournisseurs et prochains employés.

Merci qui ?

Enfin, on a très envie de profiter de ces moments de fêtes pour vous remercier.

On est tellement heureux de faire ce qu'on fait, de se lever le matin en essayant de nous rendre utiles et en ayant les moyens de notre ambition un peu dingue de faire les meilleures fringues du marché.

Qu'on soit bien clairs, tout ça, on ne le doit qu'à vous.

Vous êtes déjà 33 000 à nous faire confiance, à avoir la patience d'attendre plusieurs semaines ou mois qu'on fabrique vos vêtements. C'est dingue.

Parce qu'il faut bien se rendre compte que la norme est de plus en plus la livraison en 24h. Nous, on livre en plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

On est parmi les premiers à fonctionner sur un modèle de précommande, Donc, il n'y a pas de route toute tracée et forcément on essuie les plâtres en essayant de comprendre solo comment avancer.

Les fabricants ont l'habitude de recevoir leurs commandes 3 mois avant le lancement de la production. Chez nous, ils les reçoivent à la fin de la précommande, au moment de lancer les machines.

Parvenir à trouver des solutions pour améliorer la solidité des produits est un combat quotidien parce que nos fournisseurs sont pas franchement habitués à ce genre de questions.

Bref, c'est chaud, et votre soutien est hyper précieux. 

Surtout qu'on se rend compte que vous êtes hyper compréhensifs sur les galères que l'on peut rencontrer comme celle sur la production du Bon Blouson en ce moment.

Alors encore une fois, merci à tous.

On n'y arriverait jamais sans vous.

En 2020, ça va être le feu.

ASPHALTE

EN
EN